Page 7 - LIno23r

 

 

 

 

 

Page 7 - LIno23r
P. 7

Trente glorieuses. Les plans de réformes de la    devait  soulever  dès  les  années  1970.  Cette
              Sécurité  sociale  se  succédèrent  alors,  à  un   évolution est donc « ancienne » . Pourtant, ce
                                                                                            11
              rythme  soutenu.  Si,  ces  réformes  ne  visaient   n’est à partir des années 1990, qu’« il est ap-
              pas  directement  la  MSA,  elles  traduisaient   paru  qu'un  réseau  de  84  caisses  n'était  plus
              néanmoins une volonté des pouvoirs publics de     adapté à la complexité croissante de leur acti-
              maîtriser le financement de la protection sociale,   vité et à l'érosion du nombre de leurs adhérents,
                                                                                               12
              ce qui devait nécessairement, à terme, influer    liée aux mutations de l'agriculture »
              sur le réseau MSA.

              Mais  à  ces  crises  structurelles  qui  grevaient
              l'économie française dans sa globalité, s'ajou-
              taient les crises que commençaient à connaître
              le monde agricole dont le nombre d'actifs deve-
              nait  dangereusement  inférieur  au  nombre  de
              retraités.  Sensible  à  la  faiblesse  économique
              des agriculteurs, la Mutualité Sociale Agricole
              ne pouvait que difficilement espérer trouver les
              moyens de son financement dans une hausse
              de l'assiette des cotisations. Bientôt, les ratios
              négatifs  affectant  la  démographie  des  actifs
              agricole, tant du point de vue de l'évolution des
              effectifs  de  populations  gérées,  que  de  leur
              rapport  avec  les  adhérents  passifs,  devaient
              bouleverser l'organisation traditionnelle du mu-
              tualisme agricole.

              Ces crises démographiques et structurelles qui
              affectaient  le  réseau  mutualiste  étaient  con-
              nues des gestionnaires et des mondes univer-
              sitaire  et  institutionnel.  On  peut  observer  les
              premiers développements de la science démo-
                                          8
              graphique dès l'Ancien Régime , parallèlement
              aux besoins nouveaux en matière de saisisse-
              ment du territoire dans sa spatialité qui accom-
              pagnèrent  le  déploiement  de  l'administration
              royale. Mais comme l'explique Jacques Doublet,
              le  développement  d'institutions  de  protection
              sociale a conduit à une augmentation du besoin
              en  ressources  statistiques  pour  les  pouvoirs
              publics.  Selon  lui,  « au  souci  d’une  connais-
              sance  exacte  de  la  population,  les  démo-
              graphes ont ajouté le désir d'une analyse plus
              fouillée des phénomènes, des prévisions aussi
              probables que possibles sur l'évolution à venir   Carte de la restructuration du réseau des caisses MSA.
              d'une  population  donnée »  .  Grâce  au  déve-  Cour des comptes, La sécurité sociale, sept. 2011, p. 442
                                       9
              loppement de la science démographique, ces
              enjeux  étaient  connus  depuis  longtemps,
                                                                                            13
              comme en atteste l'importante littérature sur le   Comme l'a montré Michel Lages , la crainte de
              sujet. La Cour des comptes constate, dans son     sa dissolution dans le régime général, et la vo-
              rapport  de  2011,  que  « le  nombre  de  bénéfi-  lonté de protéger les spécificités de son régime,
              ciaire  se  réduit,  du  fait  d'un  déclin  démogra-  constituent  un  élément  culturel  central  de  la
              phique  ancien »  .  L'utilisation  de  la  science   Mutualité  Sociale  Agricole.  C'est  dans  cette
                             10
              démographique au service des questions rela-      perspective que, à partir des années 1980, fut
              tives au financement de  la Sécurité sociale a    amorcé, sous l'égide d'André Laur, un mouve-
              identifié  ce  phénomène  et  les  difficultés  qu'il   ment de réflexion, en interne, sur le devenir de

              8 TILLY C., La France conteste de 1600 à nos jours, Fayard, 1986
              9 Jacques DOUBLET, Opus citatum.
              10 Rapport de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale pour 2001, Chapitre XV, « La réorganisation de la Mutualité
              sociale agricole », septembre 2011.
              11 Ibidem.
              12 Ibidem.
              13 Opus citatum.


                                                                                                      7
   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12